Articles Tagués ‘Italie’

Le pape est-il dans le collimateur de la mafia?

Source: AFPFrançois ne cesse de dénoncer les trafics, la malhonnêteté, la prostitution, le trafic de drogue. Comme Jean Paul II jadis, il a demandé en mai aux mafieux de « se convertir ». Il a aussi tancé certains prélats qui ont de mauvaises fréquentations. © ap.

Le pape François dans le collimateur de la criminalité organisée? Ses condamnations de la corruption et son opération transparence à la banque du Vatican rendent la mafia nerveuse, a assuré un procureur italien, mais le Vatican se veut rassurant.

© reuters.
© ap.
© epa.
© ap.
© epa.
© epa.

Le quotidien Il Fatto Quotidiano a lancé l’alarme cette semaine, en citant l’un des meilleurs spécialistes de la mafia calabraise, le procureur adjoint de Reggio de Calabre, Nicola Gratteri: « Nettoyage au Vatican. La ‘Ndrangheta est nerveuse. Péril pour le pape », a titré le journal, résumant les propos de ce juge.

« Aucun motif de préoccupation »
Alors que la nouvelle enflait dans les médias italiens, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a réagi en affirmant que le Vatican était « extrêmement tranquille ».

« Il n’y a aucun motif de préoccupation et il ne faut pas alimenter l’alarmisme », a-t-il insisté.

« Acqua Santissima »
Nicola Gratteri, qui a une solide réputation d’enquêteur, est l’auteur d’un livre sur les rapports entre mafia et Vatican, « Acqua Santissima ».

« Ceux qui jusqu’alors se sont nourris du pouvoir et de la richesse qui venaient directement de l’Eglise, sont nerveux, agités. Le pape Bergoglio est en train de démanteler des centres de pouvoir économique du Vatican.

Si les chefs mafieux pouvaient lui faire un croche-patte, ils n’hésiteraient pas », affirme le procureur Gratteri.

Risques
A ce stade, nul ne sait s’il s’agit de la simple déduction logique d’un procureur sur l’hostilité supposée des mafieux à l’égard d’un pape qui condamne leurs trafics à haute voix, ou si Nicola Grattieri dispose d’éléments sur des risques réels.

François ne cesse de dénoncer les trafics, la malhonnêteté, la prostitution, le trafic de drogue. Comme Jean Paul II jadis, il a demandé en mai aux mafieux de « se convertir ». Il a aussi tancé certains prélats qui ont de mauvaises fréquentations.

19.000 comptes épluchés
Au Vatican même, le pape jésuite a nommé depuis juin plusieurs commissions chargées de proposer des réformes de l’Institut des oeuvres de religion (IOR,la banque du pape) et de l’Administration du patrimoine du Saint-Siège (APSA).

L’agence américaine de consultants Promontory a été chargée d’éplucher les 19.000 comptes de l’IOR et les dossiers de l’APSA. Un prélat de cette administration, Mgr Nunzio Scarano, en possession d’une grande fortune suspecte, a été arrêté fin juin.

© reuters.
© epa.
© ap.

Lundi, dans sa messe du matin, le pape avait fustigé les « pots-de-vin », « une habitude (?) fortement pécheresse », et la « double vie » de certains « bienfaiteurs » de l’Eglise: ceux qui « mettent la main à la poche et donnent à l’Eglise. Mais avec l’autre main, ils volent: l’Etat, les pauvres ».

Cette critique semblait viser une certaine classe mafieuse qui, du Mexique à l’Italie, fait des dons à l’Eglise, va à la messe, se présente comme bienfaitrice, entraînant certains hommes d’Eglise, à leur insu ou non, dans les affaires malhonnêtes.

Dans l’énorme patrimoine immobilier du Vatican, des ventes à prix au dessous du marché –d’un hôtel ou d’un restaurant– à des personnes en lien avec la mafia ont éveillé dans le passé la suspicion des enquêteurs.

Alors qu’une majorité d’évêques et de prêtres du sud de l’Italie ont adopté ces dernières années une attitude plus combattive avec elle, la ‘Ndrangheta calabraise ne peut qu’être gênée par François. Elle est considérée aujourd’hui comme la mafia la plus puissante, dépassant Cosa Nostra ou la Camorra en efficacité, et gérant le trafic de la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud.

Le pape, qui privilégie les contacts directs, a décidé de circuler partout dans des voitures ouvertes, un risque pour sa sécurité. Mais dans son voyage de retour du Brésil, François avait déclaré qu’il préférait le « risque » de l’attaque d’un fou dans la foule à la « folie » d’être isolé des fidèles par un vitrage blindé.

Publicités

Des restes humains trouvés à proximité de l’épave du Concordia

  Source: Belga© getty.

Des restes humains ont été trouvés jeudi à proximité de l’épave du paquebot Concordia dont le naufrage en janvier 2012 a fait 32 morts, alors que les corps de deux victimes sont toujours manquants, a annoncé la Protection civile italienne.

« Au cours des activités de recherche qui se sont déroulées à hauteur de la zone centrale du navire, les plongeurs des gardes-côtes et de la police financière ont trouvé des restes dont la nature doit être encore définie au moyen d’examens d’ADN », selon un communiqué de la Protection civile. 

Le chef de la Protection civile italienne, Franco Gabrielli, qui se trouvait par hasard sur l’île du Giglio pour faire le point sur les recherches, a précisé à la chaîne de télévision Sky TG24 qu’il s’agissait de « restes humains ». 

Selon l’agence Ansa qui ne cite pas ses sources, il s’agirait d’os. Ils n’ont pas été récupérés immédiatement et les plongeurs devraient les remonter dans l’après-midi une fois obtenue l’autorisation du parquet de Grosseto, en Toscane, en charge du dossier. 

L’accident du Concordia avait fait 32 victimes mais les corps du serveur de nationalité indienne Russel Rebello et de la passagère italienne Maria Grazia Trecarichi n’ont jamais été retrouvés. 

Selon la Protection civile, les familles des deux victimes et le parquet de Grosseto ont été informés de la découverte de ces restes. 

L’Argentine qualifiée pour le Mondial 2014 ainsi que l’Italie et les Pays-Bas

Source: AFP© reuters.

L’Argentine s’est qualifiée mardi pour le Mondial-2014 de football grâce à sa victoire contre le Paraguay (5-2) à Asuncion.

© ap.
© afp.
© afp.

Les buts argentins ont été inscrits par le capitaine Lionel Messi (12, 52, tous deux sur penalty), Sergio Agüero (32), Angel Di María (49) et Maxi Rodríguez (90).

L’ex-anderlechtois Lucas Biglia (Lazio Rome) a joué tout le match sous le maillot albiceste.

Ariel Núñez (16) et Roque Santa Cruz (85) ont marqué pour le Paraguay.

L’Argentine compte 29 points après 14 des 16 journées, et ne peut plus terminer en dehors du top-4.

« Mais le titre mondial, notre rêve à tous, est encore très loin », a tempéré Messi dans l’euphorie générale.

L’Argentine a déjà été sacrée championne du monde en 1978 à Buenos Aires (3-1 a.p. contre les Pays-Bas) et en 1986 à Mexico (3-2 contre l’Allemagne).

Même si elle a perdu 2-0 en Uruguay, la Colombie (26 points), 3-ème au classement mondial FIFA, devrait suivre, tout comme le Chili (24).

L’Equateur et l’Uruguay (22 points chacun) sont sous la menace du Venezuela (19) qui a battu le Pérou 3-2.

Outre le Brésil, qualifié d’office, neuf pays sont à présent sûrs de disputer la prochaine coupe du monde : Etats-Unis, Costa Rica, Pays-Bas, Italie, Japon, Australie, Iran, Corée du Sud et Argentine.

 

La mafia investit dans l’éolien pour blanchir son argent

Source: AFP(illustration) © photo news.L’office de police de l’UE a analysé les opérations menées par les quatre mafia italiennes pour recycler l’argent de leurs activités criminelles.

« Les informations révèlent que les mafia italiennes investissent de plus en plus dans les secteurs des énergies renouvelables, notamment dans les parcs éoliens, pour profiter des prêts et des aides européennes généreuses accordées par les Etats membres, ce qui leur permet de blanchir les revenus du crime au travers d’activités économiques légales », souligne le rapport.

Il y a un an, la police italienne a ainsi saisi des biens appartenant à la N’drangheta, la mafia calabraise, d’une valeur de 350 millions d’euros, dont l’un des parcs éoliens les plus grands d’Europe dans la région de Crotone.

Le parc éolien composé de 48 aérogénérateurs avait été construit par le biais de prête-noms et d’une dizaine de sociétés écrans, dont plusieurs basées hors d’Italie, à Saint-Marin, en Allemagne et en Suisse, avaient expliqué les enquêteurs.

.

 l’Espagne s’impose face à l’Italie et s’offre sa finale face au Brésil

Source: Belga© reuters.Il fallu aller jusqu’au bout des tirs au but (7-6) pour voir l’Espagne venir à bout de l’Italie en demi-finale de la Coupe des Confédérations. Les deux équipes n’ont pu se départager après le temps réglementaire et la prolongation, jeudi à Fortaleza, restant sur un 0 à 0.

© ap.
© reuters.

L’Espagne, championne du monde et d’Europe en titre, rejoint ainsi le Brésil en finale. Les Brésiliens s’étaient imposés 2 buts à 1 face à l’Uruguay.

Le duel entre Espagnols et Italiens, qui restaient eux sur un 4 à 0 en finale du dernier Euro, s’est joué lors de la séance des tirs au but remportée par l’Espagnol. Après un sans-faute des deux côtés, c’est Bonucci qui a manqué son envoi permettant ensuite à Navas de donner la victoire à l’Espagne 7 tirs au but à 6.

L’Espagne, double championne d’Europe et championne du monde, décroche la première finale de Coupe des Confédérations de son histoire après avoir échoué en demi-finales en 2009. Elle affrontera le Brésil qui en est le double tenant du titre (pour trois victoires finales au total dans la compétition).

La finale et le match pour la 3e place se joueront dimanche.

 

Tevez pose ses valises à la Juventus

Source: Belga© getty.

Carlos Tevez va être transféré de Manchester City à la Juventus Turin, les deux clubs ayant trouvé un accord, a annoncé mardi l’agence Press Association ajoutant que l’attaquant international argentin devrait passer la visite médicale réglementaire mercredi.

Tevez, 29 ans, qui avait rejoint City en 2009 en provenance du grand rival de la ville, United, n’a pas encore donné son accord. Selon la même source, le transfert de Tevez coûterait jusqu’à 16 millions d’euros à la Juve.

Manchester City et la Juventus se sont mis d’accord après des négociations entre Txiki Begiristain, directeur sportif de City, et son vis-à-vis italien. Le nouveau manageur de City, Manuel Pellegrini, a aussi donné son feu vert pour le départ de Tevez en Italie.

En mauvais termes avec Mancini
Tevez avait débuté sa campagne anglaise en 2006/07 avec West Ham, devenant un héros local après avoir marqué le but du maintien en Premier League du club en 2006. Il a remporté la Coupe d’Angleterre avec City en 2011.

En mauvais termes avec Roberto Mancini lors de la saison 2011-12, Tevez a quand même terminé meilleur buteur du club (17 unités) lors de la dernière saison.

Le Brésil fait la loi à la maison face a l’Italie (2-4)

 

Source: Belga© afp.

Dans une rencontre intense et devant son public, le Brésil a pris la mesure de l’Italie (2-4). La Squadra Azzura devrait logiquement affronter l’Espagne en demi-finale. Dans l’autre match de la soirée, le Mexique s’est imposé contre le Japon. Pour l’honneur…

© getty.
© reuters.
© afp.
© ap.
© afp.
© getty.

Les deux équipes étaient déjà qualifiées après les deux premières journées et lorgnaient la tête du groupe pour ne croiser, si possible, qu’en finale les champions du monde et d’Europe espagnols.

Ce sera sans doute pour l’Italie, la joue encore rouge de la claque reçue en finale de l’Euro 2012 (4-0), quand le Brésil affrontera selon toute vraisemblance l’Uruguay.

Pour ce grand classique, entre les deux nations les plus titrées en Coupe du monde (5 fois pour la Seleçao, 4 pour la Nazionale), les deux sélectionneurs ont proposé de beaux collectifs, desquels se détachaient toutefois les deux stars qui ont, encore une fois, répondu présent.

Neymar au premier chef: il a inscrit son troisième but en trois matches d’un coup franc somptueux, qu’il avait lui-même obtenu (55e). Après sa demi-volée du droit contre le Japon (3-0) et sa volée du gauche face au Mexique (2-0), il offrait ainsi une nouvelle facette de sa qualité technique, aussi spectaculaire que décisive.

Ce n’était cependant pas le Neymar vu contre le Mexique. Dans le jeu, hormis quelques accélérations au milieu de terrain, il était cette fois plus discret, moins incisif; un peu émoussé peut-être. Il était d’ailleurs remplacé dès la 66e, par Bernard.

Doublé de Fred
Les coéquipiers de Neymar autour de lui compensaient largement, entre un Hulk très travailleur et un Fred qui trouvait enfin l’ouverture après deux matches à sec, par un doublé.

Alerté par Marcelo, il résistait à Chiellini et faisait mouche en force (67e), avant de reprendre un ballon repoussé par Buffon consécutif à un tir du même Marcelo (89e).

Le capitaine italien était décidément malheureux puisqu’il avait déjà offert de cette manière l’ouverture du score à Dante (45e+1), fou de joie, lui le natif de Salvador. La deuxième star sur le terrain, c’était Balotelli.

L’avant-centre italien a grandement pesé sur la défense brésilienne. Il a magnifiquement lancé sur la droite, d’un aile de pigeon, Giaccherini qui égalisait en croisant bien sa frappe (51e), et son coup franc serait allé en pleine lucarne sans l’intervention de Julio Cesar (61e).

Les Brésiliens contrôlaient la partie et proposaient le plus de mouvement, de vitesse. Les Italiens, eux, ne sont montés d’un cran qu’après le 2-1 de Neymar.

Ils ne se créaient cependant guère d’occasions autres que sur corners, entre la réduction du score de Chiellini (71e, 3-2) et la barre trouvée par Maggio (79e).

Si le faible enjeu empêchait que le match ne s’inscrive dans la filiation de la finale du Mondial 1970 (4-1 pour la bande à Pelé) ou de la rencontre du 2e tour du Mondial-1982, avec les Azzurri de Rossi qui éliminaient la Seleçao de Socrates et Zico (3-2), le score et l’intensité en avaient le parfum. 

Equipes titulaires

Italie: Buffon (cap.) – Abate, Bonucci, Chiellini, De Sciglio – Montolivo, Aquilani – Candreva, Marchisio, Diamanti – Balotelli.
Sélectionneur: Cesare Prandelli.
Brésil: Julio Cesar – Dani Alves, Thiago Silva (cap.), David Luiz, Marcelo – Hernanes, Luis Gustavo – Hulk, Oscar, Neymar – Fred.
Sélectionneur: Luiz Felipe Scolari.

 

L’Unesco inscrit l’Etna au patrimoine mondial

 

Source: Belga© ap.

L’Unesco a inscrit vendredi au patrimoine mondial le volcan italien Etna, l’un des volcans « les plus emblématiques et les plus actifs du monde ». Le mont Etna, qui culmine à 3.300 mètres dans l’est de la Sicile, est le plus important volcan en activité en Europe, avec une activité connue depuis au moins 2.700 ans, « ce qui en fait l’une des histoires documentées du volcanisme les plus longues du monde », selon l’agence des Nations unies.

© afp.
© afp.

« Les cratères de sommet, les cônes de cendres, les coulées de lave, les grottes de lave et la dépression du Valle de Bove font du mont Etna une destination privilégiée pour la recherche et l’éducation », estime l’Unesco, qui note qu’il continue d' »influencer la volcanologie, la géophysique et d’autres disciplines des sciences de la Terre ». « Sa notoriété, son importance scientifique et ses valeurs culturelles et pédagogiques sont d’importance mondiale ».

Proche de Catane, deuxième ville de Sicile, le volcan, avec ses 200 km de circonférence, est né d’une série d’éruptions sous-marines il y a 500.000 ans.

Des explosions ont encore lieu périodiquement dans le cratère central et des coulées sur les flancs du volcan, mettant parfois en danger des villages qui sont construits jusqu’à 800 mètres d’altitude.

La ville de Catane a été plusieurs fois atteinte et avait même été presque entièrement détruite lors de la plus grande éruption en 1669, avant d’être reconstruite dans le style baroque.

La zone classée par l’Unesco, qui compte peu d’infrastructures (quelques abris le long des chemins de montagne, 50 petites stations de surveillance sismique et un observatoire scientifique) fait partie du parc naturel « il parco dell’Etna » créé en 1987.

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, réuni pour sa session annuelle à Phnom Penh, doit examiner au total l’inscription de 31 sites naturels et culturels au patrimoine mondial qui comptait avant cette réunion 962 noms dans 157 pays. Parmi les candidats qui espèrent être distingués pour leur « valeur universelle exceptionnelle » figurent le Mont Fuji (Japon), la ville d’Agadez (Niger), les villas Médicis (Italie), ou encore la station baleinière canadienne de Red Bay.

Coupe des Confédérations: le Brésil et l’Italie qualifiés pour les demi-finales

Source: Belga© reuters.

Le Brésil et l’Italie se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations, en battant respectivement le Mexique (2-0) à Fortaleza et le Japon (4-3) à Recife lors de la 2e journée du groupe A.

Avec six points, Brésiliens et Italiens, qui s’affronteront samedi à Salvador lors de la dernière journée avec pour enjeu la première place du groupe, ne peuvent plus être rejoints par les Mexicains et les Japonais, qui comptent zéro point et sont déjà éliminés.

Pirlo et Balotelli font la différence pour la Squadra

Source: AFP© getty.

© epa.
© getty.
© afp.
© afp.
© getty.

Andrea Pirlo a fêté sa centième sélection avec l’équipe d’Italie en ouvrant le score contre le Mexique (2-1) dans le mythique stade Maracana de Rio de Janeiro, dimanche dans la Coupe des Confédérations.

« Jouer dans un tel stade est le rêve que pourrait avoir n’importe quel gamin », avait-il avancé samedi en conférence de presse. « J’ai la chance de pouvoir y jouer ma centième sélection, ça me fait très plaisir, mais j’espère aussi que le match nous sourira ».

Et c’est ce qui est advenu avec le but de la victoire inscrit par Balotelli (78e). Mais auparavant, Pirlo avait ouvert la voie en marquant son 13e but pour la Nazionale d’un somptueux coup franc dans la lucarne mexicaine (27e). Il s’est montré dangereux sur deux autres coups francs (54e, 59e), un exercice dans lequel il a excellé cette saison avec cinq buts inscrits ainsi dans le Championnat d’Italie avec la Juventus.

A 34 ans, le barbu chevelu a de beaux restes. Il l’avait démontré lors d’un Euro magistral l’année dernière, tout juste assombri par une éclipse totale en finale, un peu au diapason de son équipe, corrigée 4-0 par l’Espagne. Un an plus tard, et son deuxième titre consécutif de champion d’Italie conquis avec la Juve en poche, le Turinois a gardé son éternelle allure, au petit trot, avec ses coups d’oeil avant d’obtenir le
ballon, à la manière d’un Xavi.

Ce milieu posté devant la défense ne s’est jamais illustré dans les tâches, justement, défensives. Dimanche, il était flanqué de Montolivo et De Rossi, assignés à ces tâches, histoire de laisser « l’Architecte » libre de bâtir le jeu. Sans sortir un match ébouriffant, il a distribué le jeu et adressé quelques passes lumineuses, à l’image de celle décalant Abate à droite (43e). Et le placide milieu est aussi parfois sorti de sa réserve, lorsqu’il est fauché par Guardado en pleine surface et n’obtient pas le penalty réclamé (18e) ou quand il s’engage dans une discussion vive  avec l’arbitre (76e).