WILLY BRANDT

1004724-Willy_Brandt  En 1993, le jeune journaliste social-démocrate Willy Brandt fuit l’Allemagne nazie pour se réfugier en Norvège puis en Suède. Après la chute du IIIe Reich, il rentre en Allemagne et est élu au Parlement fédéral en 1949. Il devient le bourgmestre de Berlin-Ouest en 1957. Il affronte la deuxième crise de Berlin et assiste à la construction du mur par la RDA en 1961. En 1964, il prend la tête du SPD ( Parti social-démocrate). Il est nommé ministre des Affaires Etrangères en 1966. Chancelier de la RFA  de 1969 à 1974 à la tête d’une coalition de libéraux et de sociaux-démocrates, il inaugures une politique de détente et de rapprochement avec l’Est (l’Ostopolitik). il signe successivement le traité de non-prolifération des armes non nucléaires, un pacte de non agression et une reconnaissance des frontières avec la Pologne en 1970, un  traité avec les deux « Grands » déterminant le statut de Berlin… Lauréat du prix Nobel de la paix en 1971, il est également un ardent partisan de la construction européenne. Mais la découverte d’un espion de la RDA parmi ses proches l’oblige à démissionner en 1974.

« Ne l’oubliez jamais : celui qui laisse commettre une injustice ouvre la voie à la suivante ».

    Bibliographie: Term L- ES- S,  » Histoires: Le mande, l’Europe, La France de 1945 à nos jours »  Collection Jacques Marseille. Edition 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s