HABIB BOURGUIBA

bourguiba_habib03Membre du Destour, puis chef du gouvernement Néo-Destour en 1934, surnommé le  » combattant suprême », il prend une part active au mouvement d’indépendance en Tunisie. En avril 1950, il propose un plan à sept points pour parvenir à l’autonomie interne de la Tunisie. Renvoyé du gouvernement tunisien sous la pression française, il lutte alors ouvertement contre la métropole jusqu’en 1954, date à laquelle Pierre Mendès France reconnaît l’autonomie interne de la Tunisie. Président du Conseil en 1956, il devient après avoir déposer le souverain, président de la république tunisienne en 1957. Il mène une politique laïque à l’intérieur et conserve à l’extérieur de bonnes relations avec les puissances occidentales. Élu président à vie en 1974, de plus en plus critiqué, il est déposé en 1987 pour « incapacité ».

Bibliographie: Term L- ES- S,   » Histoires: Le mande, l’Europe, La France de 1945 à nos jours  »  Collection Jacques Marseille. Edition 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s