Archives de la catégorie ‘Sport’

Vous ne pouvez pas la rater… En juin, le Brésil, le pays du foot par excellence, accueillera la Coupe du monde, les meilleurs joueurs mais aussi des millions de touristes.

Sauf que cela ne va pas fort dans le pays en ce moment. Depuis plusieurs mois, des manifestations contre la vie chère et les investissements réalisés pour la Coupe du Monde (11 milliards d’euros) secouent le pays.

Interrogé à ce sujet par RMC sport, Michel Platini, le président de l’UEFA, a demandé aux manifestants brésiliens de ne pas compromettre la bonne tenue de l’événement. « Il faut dire absolument aux Brésiliens qu’ils ont la Coupe du monde. Ils sont là pour montrer la beauté de leurs pays, leur passion pour le football. S’ils peuvent attendre un mois avant de faire des éclats un peu sociaux. Ce serait bien pour le Brésil et pour la planète football. Après on maîtrise pas… ».

L’ancien joueur de l’Equipe de France a demandé du calme. « Faites un effort pendant un mois, calmez-vous. Rendez hommage à cette belle Coupe du monde. On a été au Brésil pour leur faire plaisir. »

Les réactions ont évidemment fusé sur le net…

« La FIFA débute une enquête sur l’attribution des Mondiaux 2018 et 2022 »

Source: Belga© epa.

Selon la chaîne britannique d’information BBC, la Fédération internationale de football (FIFA) enquête auprès des membres du comité exécutif qui ont choisi, en décembre 2010, la Russie et le Qatar en tant que pays organisateurs des Mondiaux 2018 et 2022.

Michael Garcia, enquêteur principal de la FIFA, doit vérifier les soupçons de corruption.

Mardi, le Daily Telegraph annonçait que Jack Warner, ancien vice-président de la FIFA et les membres de sa famille ont perçu 1,43 millions d’euros du Qatari Mohammed Bin Hammam (ancien président de la Confédération asiatique exclu en 2011), deux semaines après l’attribution du Mondial 2022.

Warner a qualifié cette information de « chasse aux sorcières » contre le Mondial-2022.

Warner a été prié de quitter toutes ses fonctions à la FIFA en juin 2011. Bin Hammam a lui été exclu de la FIFA en juillet 2011 et banni à vie, une suspension annulée par le TAS en 2012.

Le Qatar nie toute malversation et assure qu’il a respecté strictement les règles de candidature imposées par la FIFA.

Cette enquête de la FIFA devrait mener à terme à une modification du système d’attribution de la plus prestigieuse compétition du plus populaire des sports. .

Les Diables Rouges retrouvent le top 10

Source: BelgaLes hommes de Marc Wilmots gagnent une place. © belga.

La Belgique a gagné une place jeudi dans le nouveau classement mensuel des nations de football publié par la FIFA, la fédération internationale. Les Diables Rouges occupent la 10e place mondiale.

Depuis le précédent classement, l’équipe de Marc Wilmots a disputé un match amical (2-2 contre la Côte d’Ivoire, le 5 mars). La Belgique a pris la place des Pays-Bas, battus le même jour en France (2-0), qui sont désormais onzièmes.

L’Espagne, championne du monde et d’Europe, reste à la première place devant l’Allemagne et l’Argentine. Le Portugal et la Colombie complètent le top 5. L’Uruguay monte à la 6e place aux dépens de la Suisse. Suivent ensuite dans l’ordre l’Italie, le Brésil et la Belgique.

Trois amicaux
D’ici au début du Mondial, les Diables Rouges rencontreront encore le Luxembourg (26 mai à Genk), la Suède (1er juin à Stockholm) et la Tunisie (7 juin à Bruxelles).

Les adversaires des Belges dans le groupe H du Mondial ont tous progressé: Russie (19e, +3), Algérie (25e, +1) et Corée du Sud (60e, +1). Le prochain classement FIFA sera révélé le jeudi 10 avril.

Foot espagnol : la bulle éclate au-delà du foot

Publié: 24 janvier 2014 par estellavaras dans Sport

Paco Audije, Correspondant à Madrid Publié le vendredi 24 janvier 2014 à 17h43 – Mis à jour le vendredi 24 janvier 2014 à 18h02

 

 

Football En Espagne, la proximité des politiciens avec certains présidents de foot est monnaie courante. Dans le cas barcelonais, c’est l’univers nationaliste qui définit le Barça comme « plus qu’un club ».

 

« Une accusation injuste et téméraire de détournement a débouché sur une plainte contre moi. Le contrat de Neymar est correct, mais ce fichage a provoqué l’envie et le désespoir de nos adversaires », a déclaré Sandro Rosell, président du Barça, qui a réussi à attirer l’attaquant brésilien contre un Réal Madrid qui le voulait aussi. L’opération a été décrite comme « une œuvre d’ingénierie contractuelle ». Coût officiel : 57,1 millions d’euros. Mais selon la plainte contre Rosell, 40,3 millions d’euros « complémentaires » ont été payés. Avec ce cas, ce qui vient d’exploser c’est l’opacité des grandes opérations du foot en Espagne. Mais qui sont, donc, les adversaires dont parle Rosell ?

Parmi d’autres, Jordi Cases, un pharmacien catalan, membre associé du Barça, un homme sans relief particulier. C’est lui qui a porté plainte contre Rosell. Il y a peu, la direction du club considérait Cases -simplement- comme un « excentrique ». Il s’était opposé déjà (en 2010) au polémique parrainage de l’émirat de Qatar. Un parrainage très discuté et inscrit sur les maillots des joueurs. Préalablement, c’était UNICEF, le sponsor. Une institution beaucoup plus sympathique pour ceux qui rappellent toujours les bons vieux temps, d’avant la globalisation financière, quand il n’y avait pas de parrainages du tout dans la Liga.

Le FC Barcelone a été le dernier à accepter une marque de sponsoring dans ses couleurs. Pourtant, au quotidien ‘Mundo Deportivo’ (publié dans la capitale de Catalogne) on pointe du doigt l’adversaire traditionnel : Florentino Pérez, président du Réal Madrid, et « tout le pouvoir politique de Madrid, envieux de la prédominance du Barça », dit-on.

En Espagne, la proximité des politiciens avec certains présidents de foot est monnaie courante. Dans le cas barcelonais, c’est l’univers nationaliste qui définit le Barça comme « plus qu’un club ». Une cause importante surtout de nos jours, au moment du déroulement d’une tenace campagne pour l’indépendance de la Catalogne. À Madrid, Florentino Pérez se montre aussi un rien distant des gouvernements de la capitale et de sa région (là, gouvernées par le parti populaire de Mariano Rajoy). Pérez est un Espagnol des plus riches et un constructeur planétaire.

Il traîne encore plusieurs opérations immobilières controversées, faites avec son accord et celui de certains politiques. Pérez avait renoncé à Neymar parce que, d’après lui, le Brésilien l’aurait couté 150 millions d’euros. Pourtant, Florentino Pérez l’a substitué par Gareth Bale. Au pays d’origine de Bale (le Royaume-Uni), on parle –sans confirmation officielle- de 101 millions d’euros dépensés pour faire atterrir le joueur gallois au stade madrilène. Un scandale suit un autre.

Hier, plusieurs présidents de clubs de la Liga se sentaient obligés d’annoncer qu’ils ne signeraient pas une pétition en faveur de José María del Nido, ex-président du Séville FC. Del Nido est sur le point d’être incarcéré, suite à sa condamnation à sept ans et demi de prison ferme pour fausses factures et détournement de fonds publics.

Les clubs de la Lige ont des dettes de centaines de millions avec le ministère de finances. Un commentateur de la radio Cadena Ser l’a ainsi résumé : « Les présidents de foot forment une confrérie, une secte, je dirais même une mafia. C’est une industrie et une bulle qui se sont maintenues trop longtemps avec trop de complicités ».

Le décolleté de Fernanda fait l’unanimité… sauf en Iran

© afp.

© afp.
© reuters.
© afp.

Fernanda Lima a illuminé la cérémonie du tirage au sort de sa beauté. La somptueuse top-model brésilienne a fait l’unanimité auprès des téléspectateurs et des internautes. Voilà quelques commentaires que l’on peut lire sur Twitter.

« La vraie star de ce tirage au sort de la Coupe du monde, c’est Fernanda Lima » …!

« En définitive, le plus chanceux sera celui qui tire la présentatrice, Fernanda Lima »
.

« Fernanda Lima, présentatrice brésilienne c’est une frappe nucléaire! Elle fait des dégâts! »

Vêtue d’une robe pailletée couleur peau et munie d’un décolleté ravageur, la demoiselle de 36 ans a enflammé la toile. Plus de 10 tweets par seconde auraient été envoyés pour commenter la plastique avantageuse de Fernanda.

Les Iraniens choqués par le décolleté de Fernanda
En revanche, la robe moulante de la charmante animatrice a suscité un véritable tollé… en Iran. Son décolleté plongeant a contraint la télévision iranienne à annuler la diffusion du tirage au sort.

Au départ, il était prévu que les courbes de Fernanda soient floutées lors des premières minutes de la cérémonie. Mais vu les difficultés techniques rencontrées, la retransmission a tout simplement été abandonnée.

Il n’en fallait pas moins pour provoquer la colère des téléspectateurs iraniens. Certains ont même pris d’assaut sa page Facebook pour la pointer du doigt et l’assaillir de commentaires assassins, comme l’indique Le Point. D’autres n’ont pas hésité à la traiter de  « prostituée ».

© ap.
© reuters.

Vous ne comprenez rien au tirage du Mondial? Lisez ceci

Source: Belga© afp.

Chapeaux et procédure pour le tirage au sort du Mondial 2014, vendredi à Costa do Sauipe (Brésil), à partir de 17h00 belges (13h00 locales):

© reuters.
© afp.
© afp.
© getty.
© getty.
© ap.

CHAPEAUX
Pot 1: (têtes de série/8 équipes): Brésil, Argentine, Colombie, Uruguay, Belgique, Allemagne, Espagne, Suisse

Pot 2 (7 équipes): Algérie, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria, Chili, Equateur

Pot 3 (8 équipes): Australie, Iran, Japon, Corée du sud, Costa Rica, Honduras, Mexique, Etats-Unis

Pot 4 (9 équipes): Bosnie-Herzégovine, Croatie, Angleterre, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal, Russie.

PROCEDURE
Le but est de composer huit groupes (nommés de A à H) de quatre équipes pour la phase de poules. Chaque groupe devra compter une équipe de chacun des quatre chapeaux.

Première étape: tirer une équipe du Pot 4 (le seul avec 9 sélections) et la placer dans le Pot 2, pour équilibrer tous les chapeaux, avec huit équipes chacun (soit le tirage avant le tirage).

Brésil en position 1 dans le groupe A
« Les équipes du Pot 1 auront automatiquement la position 1 du groupe dans lequel elles auront été placées. Le Brésil sera automatiquement en position 1 dans le Groupe A », précise la FIFA. La position des autres équipes à l’intérieur de chaque groupe (positions 2, 3 ou 4) sera, elle, tirée au sort. Le Pot 2, avec des équipes de trois confédérations (Afrique, Amérique du Sud et Europe), augmente le risque de briser le principe de séparation géographique, qui vise à placer une seule équipe d’une Confédération par poule de quatre équipes.

C’est pourquoi la FIFA a prévenu que lors du tirage il « arrivera peut-être de sauter des groupes pour respecter (ce) principe », afin d’éviter que le Chili et l’Equateur du pot 2 ne se retrouvent avec une tête de série sud-américaine du pot 1.

Le Pot X
Ce principe de séparation géographique est cependant impossible à respecter strictement pour l’Europe, le vieux continent ayant 13 qualifiés sur 32. Pour éviter par contre un groupe avec trois équipes européennes, l’Européen du pot 2 ne pourra pas tomber dans le même groupe qu’un des quatre Européens du pot 1.

Au début du tirage, « il y aura un Pot X avec les quatre Sud-Américains têtes de série. On tirera une boule de ce pot pour déterminer le groupe dans lequel ira l’équipe européenne du Pot 2 », indique la FIFA. Cette équipe européenne rejoindra alors ce groupe, et les autres équipes du pot 2 « compléteront les groupes de A à H ». Au final, cinq groupes sur huit compteront donc deux Européens.

« Pas besoin du Ballon d’Or pour savoir que je suis le meilleur »

Source: AFP© reuters.Zlatan Ibrahimovic, auteur du premier but lors de la victoire contre l’Olympiakos (2-1) qui a qualifié le Paris SG en 8e de finale de la Ligue des champions, a déclaré mercredi à propos du Ballon d’Or, qu’il n’avait « pas besoin de ce trophée pour savoir » qu’il est « le meilleur ».

© ap.
© afp.

Interrogé sur la course au Ballon d’Or dont il fait partie des favoris, certes à un degré moindre que Cristiano Ronaldo ou Franck Ribéry, « Ibra » a fait du Zlatan: « Il y en a pour qui c’est important, moi cela m’est égal, je n’ai pas besoin de ce trophée pour savoir que je suis le meilleur ».

Habitué à faire des déclarations de ce type, souvent percutantes, Ibrahimovic s’est surtout illustrés sur le terrain contre le club du Pirée, délivrant une énième grosse performance qui a largement contribué à la qualification du PSG pour le prochain tour.

Son but inscrit dès la 6e minute, est son 8e dans l’actuelle phase de groupes, dont il est le meilleur buteur avec Ronaldo.

Avec le Portugais il partage également le record de l’histoire de la C1 en la matière, rejoignant dans ce Panthéon le Néerlandais Ruud Van Nistelrooy, Hernan Crespo et Pipo Inzaghi.

Le Suédois, par ailleurs aussi vaillant pour défendre lors d’une seconde période jouée à dix après l’exclusion de Marco Verratti, s’est félicité du « caractère, de la combativité de l’équipe ». « Quand il faut défendre, je m’y plie sans problème », a-t-il conclu.

 

Mondial-2014 : le Burkina Faso et la Tunisie n’acceptent pas leurs éliminations

Mondial-2014 : le Burkina Faso et la Tunisie n'acceptent pas leurs éliminations
Le Burkinabè Jonathan Pitroipa incrédule
© AFP

Le Burkina Faso et la Tunisie ont déposé des recours auprès de la Fifa contestant leur non-qualification pour le Mondial-2014. Une pratique de mauvais perdant fréquente dans le football africain.

L’Afrique sera représentée à la Coupe du monde de football 2014 par les mêmes équipes qu’au Mondial-2010, à savoir l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria. Une issue qui ne convient pas à deux sélections africaines éliminées à l’issue des barrages : le Burkina Faso et la Tunisie.

 

FEUILLE DE MATCH BURKINA FASO – ALGÉRIE (CLIQUER POUR AGRANDIR)

 

Le 20 novembre dernier, des scènes de joie surréalistes se sont produites au Burkina Faso. La raison : une rumeur faisait état d’une qualification des Étalons sur tapis vert [l’instance sportive décide après le match de modifier l’issue de la rencontre pour sanctionner une tricherie ou un non-respect du règlement, NDLR] malgré une défaite bien réelle face à l’Algérie le 19 novembre (3-2 à l’aller à Ouagadougou, 0-1 au retour à Blida). La rumeur s’est propagée telle une traînée de poudre, tant et si bien que la population est descendue dans les rues des deux principales villes du pays, Ouagadougou et Bobo Dioulasso, pour fêter une « victoire » totalement fausse.

L’Afrique, plus mauvais élève de ces éliminatoires au Mondial-2014

Ce qui est vrai en revanche, c’est que la Fédération burkinabè a bel et bien déposé une réclamation auprès de la Fédération internationale de Football (Fifa). La FBF a ainsi expliqué le 21 novembre dernier avoir déposé un recours juste avant le barrage retour à Blida. La raison : la présence de Madjid Bougherra sur le terrain. Les dirigeants burkinabè affirment en effet que le défenseur algérien, buteur décisif à Blida, aurait reçu un carton jaune à Ouagadougou qui aurait dû être synonyme de suspension pour le match retour en Algérie.

La feuille de match officielle de la Fifa ne mentionne pourtant aucun avertissement adressé à Madjid Bougherra à Ouagadougou. Mais la FBF n’en a que faire. Selon elle, il s’agit d’un oubli de la part du commissaire de match. Et elle affirme pouvoir prouver, vidéo à l’appui, ses dires. Mais quand bien même, l’erreur, si elle était avérée, ne viendrait pas des Fennecs, mais des officiels de la rencontre. Il n’y a donc quasiment aucune chance pour que le Burkina Faso obtienne gain de cause dans cette affaire. De quoi soulever une nouvelle fois la question de la pertinence de ces actions…

 

« J’INVITE LES POPULATIONS À LA RETENUE » (CLIQUER POUR AGRANDIR)

 

Le secrétaire général du ministère des Sports et des Loisirs, Ahmed Sory Ouattara, a ainsi été contraint d’envoyer le 20 novembre un communiqué pour tenter de désamorcer cette situation de joie surréaliste au ‘pays des hommes intègres’. « Depuis quelques heures, la rumeur persistante faisant croire à une qualification des Étalons au Mondial 2014 sur tapis vert au détriment des Fennecs d’Algérie, s’est répandue à travers l’ensemble du pays. À cet effet monsieur le ministre des Sports et Loisirs a l’honneur d’inviter les populations à la retenue et à s’en tenir jusqu’à preuve officielle au résultat acquis sur le terrain. »

La Tunisie, une habituée des recours

Trois jours plus tôt, le 17 novembre, c’est la Tunisie qui a contesté la qualification acquise par le Cameroun sur le terrain (0-0 à l’aller à Radès, 4-1 au retour à Yaoundé). La FTF (Fédération tunisienne de football) a émis des réserves contre deux joueurs des Lions indomptables : Eric Choupo-Moting et Joel Matip. Selon l’instance du football tunisien, ces deux footballeurs qui avaient joué pour l’Allemagne en sélection de jeunes, n’auraient pas reçu l’autorisation nécessaire de la part de Fifa pour porter les couleurs de la sélection du Cameroun.

Une accusation ridicule car les deux joueurs en question sont des internationaux confirmés. Ils portent les couleurs du Cameroun depuis 2010. Ils ont même participé au dernier Mondial en Afrique du Sud sous les couleurs des Lions indomptables. La démarche de la Tunisie est donc sans fondement, mais la FTF s’est peut être sentie poussée des ailes après sa qualification pour les barrages obtenue… sur tapis vert.

En effet, c’est le Cap-Vert et non les Aigles de Carthage qui devait à l’origine disputer ce troisième tour de qualification pour la Coupe du monde 2014, mais les Requins bleus ont finalement été disqualifiés pour avoir aligné un joueur normalement suspendu. Au bénéfice donc de la Tunisie qui non contente d’avoir pu accéder à ce stade de la compétition malgré des prestations décevantes, forme un nouveau recours contre le Cameroun.

Mais ces démarches incessantes ne sont pas que l’apanage de la Tunisie ou du Burkina Faso. En effet, l’Afrique est, de très loin, le plus mauvais élève de ces éliminatoires à la Coupe du monde 2014. Sur 16 cas de victoires données sur tapis-vert par la Fifa lors de ces phases de qualifications, neuf viennent d’Afrique !

Les 32 équipes pour la coupe du Monde sont désormais connues

© photo news.

Le tirage au sort de la Coupe du Monde aura lieu le 6 décembre. La manière dont les 32 équipes seront réparties dans les quatre pots n’est pas encore sûre à 100%, mais si la FIFA applique la même méthode qu’en 2010, on peut imager que les équipes seront classés dans les pots de la manière suivante:

Le pot 1 regroupera les huit équipes qui comptabilisent le plus de points au classement de la FIFA (dont la Belgique). Les pots 2, 3 et 4 seront établis sur base des critères géographiques.

Seul problème: il y a neuf équipes européennes qui ne seront pas dans le pot 1. Par conséquent, la France va probablement passer dans le pot 3, parce que les Français sont les moins bien classés à la FIFA. La Belgique n’affrontera donc pas la France lors de la phase de groupes car il ne peut y avoir plus de deux équipes européennes qui jouent l’une contre l’autre au premier tour d’une Coupe du Monde.

Pot 1 (têtes de série):

Brésil, Belgique, Espagne, Allemagne, Argentine, Colombie, Uruguay et la Suisse.

Pot 2 (Asie, Amérique du Nord/Centrale et Caraïbes) :

Costa Rica, Honduras, Mexique, Etats-Unis, Australie, Japon, Corée du Sud et l’Iran.

Pot 3 (Afrique et Amérique du Sud + équipe européenne la moins bien classée) :

Chili, Equateur, Algérie, Cameroun, Ghana, Côte-d’Ivoire, Nigeria, France.

Pot 4 (Europe) :

Italie, Pays-Bas, Angleterre, Russie, Bosnie-Herzégovine, Portugal, Croatie, Grèce.

Mondial 2014 : la Côte d’Ivoire et le Nigeria, premiers qualifiés du continent africain

 Les Ivoiriens Salomon Kalou et Didier Drogba, artisans de la qualification des Eléphants pour le Mondial 2014.

 

La Côte d’Ivoire et le Nigeria ont décroché samedi 26 novembre les deux premiers billets réservés au continent africain pour la Coupe du monde de football au Brésil, au détriment du Sénégal et de l’Ethiopie.

Les Ivoiriens, qui avaient remporté le barrage aller 3-1 à Abidjan le mois dernier, ont fini le travail avec un match nul 1-1 à Casablanca, au Maroc, où avait lieu la deuxième manche en raison d’une sanction frappant Sénégal.

Il s’en est fallu de peu : les Sénégalais ont ouvert le score à la 77e minute grâce à un penalty sifflé pour une faute de Didier Drogba et converti par Moussa Sow. Ils ont ensuite poussé pour inscrire ce deuxième but qui les aurait qualifiés.

GÉNÉRATION DROGBA

Mais l’attaquant de Lille Salomon Kalou a tordu le cou aux derniers espoirs du Sénégal, quart de finaliste du Mondial 2002, en inscrivant dans le temps additionnel le but de l’égalisation au terme d’une contre-attaque. La génération de Didier Drogba disputera son troisième Mondial de suite avec l’espoir de franchir, enfin, la phase de poules.

Le Nigeria a gagné sa place dans l’avion pour le Brésil en battant sur son sol, à Calabar, l’Ethiopie (2-0). Les Nigérians, déjà vainqueurs au match aller le mois dernier à Addis-Abeba (2-1), ont mis fin au suspense grâce à deux buts, le premier inscrit par Victor Moses sur penalty à la 20e minute de jeu, le deuxième signé Victor Obinna (82e).

Les champions d’Afrique en titre sont des habitués de la Coupe du monde puisqu’ils ont participé à quatre des cinq dernières éditions, sans jamais dépasserle stade des huitièmes de finale. Le Cameroun et la Tunisie, qui se sont quittés sur un match nul 0-0 en octobre, joueront dimanche leur match retour à Yaoundé.