Les combats entre l’EI et les forces kurdes s’étendent à Kobané

Publié: 7 octobre 2014 par gandibleux dans Actualités, EI, Monde

Les combats entre les forces kurdes et le groupe Etat islamique (EI) se sont étendus à l’ouest et au sud de la ville syrienne de Kobané, au lendemain de la prise par les jihadistes de trois quartiers dans l’est, a indiqué mardi une ONG. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) et un militant originaire de la ville ont en outre fait état de nouvelles frappes dans la nuit de la coalition dirigée par les Etats-Unis sur les positions jihadistes à l’est de la ville kurde, frontalière de la Turquie.

Le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane, a indiqué que des batailles de rue opposaient désormais les protagonistes dans les quartiers du sud et de l’ouest de Kobané (Aïn al-Arab en langue arabe). Les jihadistes «se sont retirés de quelques rues dans les quartiers de l’est qu’ils avaient saisis hier, mais les combats se sont étendus au sud et à l’ouest», a-t-il précisé. Les combattants de l’EI ont pris un certain nombre de bâtiments dans ces quartiers, dont un hôpital en construction.

Selon Rami Abdel Rahmane, des frappes des avions de la coalition ont visé des positions de l’EI à la périphérie est et sud-est. Un militant, Mustafa Ebdi, a confirmé ces frappes tout en soulignant qu’elles avaient eu peu d’impact. Elles «ont visé la zone de Machtanour», une colline au sud de la ville. «Mais ils (les jihadistes) n’y étaient pas présents»«Les combattants kurdes restent optimistes. Ils ne possèdent que des armes légères mais ils connaissent la géographie de Kobané par cœur», a précisé le militant. «Ils se battent pour défendre leur ville et affirment qu’ils le feront jusqu’au dernier d’entre eux».

Des journalistes de l’AFP présents à la frontière turque, située à quelques kilomètres au nord de Kobané, ont fait état d’échanges de tirs dans différents quartiers de la ville, au centre de laquelle était toujours hissé un drapeau kurde.

Un responsable local de Suruc, la ville turque la plus proche de Kobané, a indiqué que quelque 700 personnes avaient franchi la frontière pour se réfugier en Turquie pendant la nuit, aussi bien des civils que des combattants des Unités de protection du peuple (YPG), la principale milice kurde syrienne.

AFP

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :