Comparaison entre les victimes civiles du régime syrien et de l’Etat islamique

Publié: 23 septembre 2014 par gandibleux dans A contre-courant, Actualités, EI

Le Réseau syrien des Droits de l’Homme a mis en ligne, ce 22 septembre, un tableau comparatif du nombre des victimes civiles dans la population syrienne. Il permet de constater que l’Etat islamique, auquel les Etats-Unis et leurs alliés ont déclaré la guerre après l’exécution de quelques journalistes et humanitaires occidentaux, a provoqué infiniment moins de morts parmi les civils que le régime de Bachar al-Assad, avec lequel ces mêmes alliés refusent de traiter… mais qu’ils continuent de ménager en s’abstenant de fournir à l’Armée syrienne libre les armes et les matériels dont elle a besoin pour l’affaiblir et le contraindre à une solution négociée, ou pour le renverser.

Print

Le Réseau syrien des Droits de l’Homme est considéré comme une source sérieuse et crédible, qu’il s’agisse de la dénonciation des exactions commises par l’une ou l’autre des parties en présence en Syrie ou du décompte des victimes civiles et militaires de leurs confrontations. Il est mentionné comme l’une des sources du rapport publié le 22 août dernier par le  Haut-Commissariat de l’ONU aux Droits de l’Homme qui dénombrait plus de 190 000 victimes à cette date en Syrie. On pourra toujours discuter l’exactitude des chiffres qu’il avance, qui ont pour principal mérite de fournir un ordre de grandeur.

Encore une fois, dans leur immense majorité, les Syriens n’éprouvent aucune espèce de sympathie pour l’Etat islamique, qu’ils considèrent comme une organisation étrangère et que nombre d’entre eux sont disposés à combattre éventuellement, si on leur en fournit les moyens, les armes à la main. Mais ils estiment aussi – et ils n’hésitent pas à le déclarer à haute voix – qu’une véritable « lutte contre le terrorisme » doit d’abord inclure dans ses objectifs le régime de Bachar al-Assad, premier et principal responsable du terrorisme exercé contre la population. Et ils mettent en garde contre une focalisation sur l’organisation djihadiste en oubliant que les moukhabarat ont aussi tué ou éliminé sous la torture plus de journalistes et d’humanitaires étrangers que l’Etat islamique.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s