Publié: 15 mai 2014 par estellavaras dans Actualités
Tags:
M.Le Publié le jeudi 15 mai 2014 à 16h30 – Mis à jour le jeudi 15 mai 2014 à 16h32

International La photo est violente. On y voit un homme en costume, qui s’apprête à dégainer un coup de pied à un manifestant déjà couché sur le sol et mobilisé par deux membres des forces de sécurité. La scène se déroule lors d’une manifestation à Soma, le 14 mai, au lendemain de l’explosion dans une mine de charbon qui a coûté la vie à des centaines de personnes.

L’image ne pourrait être qu’un symbole de plus d’une manifestation violente… Mais elle relance la contestation à l’égard du pouvoir islamo-conservateur d’Erdogan. Car l’homme en costume n’est autre qu’un proche conseiller de Recep Tayyip Erdogan, Yuuf Erkel. Son identité ayant été corroborée par une vidéo, il lui a été difficile de nier. « Il m’avait agressé et insulté, ainsi que le Premier ministre. Fallait-il que je reste silencieux ? », a-t-il justifié au quotidien Hurriyet et à la BBC Turkey. D’après des témoins sur place, le manifestant avait donné un coup dans une voiture officielle appartenant au Premier ministre.

La tension monte

La photo s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux, venant envenimer la situation, déjà très tendue sur place.

Alors que le premier ministre a rejeté toute la responsabilité de son gouvernement dans cet accident et déclaré que « ce genre d’accidents de travail arrivant partout dans le monde « , les travailleurs et les syndicats l’accusent d’avoir négligé la sécurité. Et c’est sous les huées et les appels à la démission qu’il a été reçu à Soma, où il se rendait pour tenter de calmer le jeu.

A Instanbul et Ankara, des manifestations anti-gouvernementales se sont aussi organisées.

L’explosion dans la mine du charbon survenue ce mardi 13 mai compte parmi les pires catastrophes industrielles du pays. Le bilan officiel livré par les autorités – qui parle de 282 morts et une centaine de miniers portés disparus – pourrait prochainement gonfler puisque 120 personnes étaient encore à cette heure bloquées dans la mine. La Turquie, grande productrice de charbon, n’en est pas à son premier drame du charbon. Un rapport de l’Organisation du Travail publié en 2012 place la Turquie sur la troisième marche du podium mondial concernant les décès sur les lieux de travail. Les mines, et plus encore quand elles sont détenues par le privé, sont à cet égard un terrain risqué, où la rentabilité passe avant la sécurité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s