La police turque disperse des manifestants avec des gaz lacrymogènes

Publié: 14 mai 2014 par estellavaras dans Actualités
Tags:,

Suite à la catastrophe minière à Soma, la tension monte dans tout le pays.

 

Des milliers de manifestants se sont heurtés mercredi à Istanbul à la police anti-émeute turque après l’accident. Les manifestants, dont la plupart appartenaient à des syndicats de gauche, ont scandé des slogans antigouvernementaux dans le centre d’Istanbul, la police répondant par des tirs de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

 

 

Les espoirs s’amenuisaient pour retrouver vivants quelque 120 mineurs bloqués sous terre dans la mine de charbon située à Soma (province de Manisa), dans l’ouest du pays. « Le nombre de personnes qui ont perdu la vie est de 245 », a annoncé le ministre de l’Energie Taner Yildiz.

Sur place les secouristes s’activaient désespérément à ressortir un mineur vivant du puits mais hélas, les brancards ne transportaient que des cadavres. 787 employés se trouvaient dans les galeries souterraines au moment de l’explosion mardi après-midi. Selon les autorités, 363 mineurs ont été sauvés et, selon la compagnie qui gère la mine, « près de 450 ».

Erdogan balaye les critiques

Selon les médias locaux, trois semaines auparavant, le parlement a refusé de former une commission pour faire un état des lieux sur la sécurité des mines en Turquie. Les trois partis d’opposition ont soumis des propositions qui ont toutes été refusées par l’AKP, le parti majoritaire de la justice et du développement.

Lors de son intervention à la mairie de Soma, M. Erdogan a balayé les critiques, donnant des exemples d’accidents survenus dans plusieurs pays occidentaux. A sa sortie, plusieurs dizaines d’habitants en colère ont hué le Premier ministre, certains scandant « gouvernement démission » malgré un nombre important de policiers qui se sont immédiatement interposés. Les manifestants ont donné des coups de pieds au véhicule dans lequel se trouvait le dirigeant turc, selon l’agence de presse Dogan.

Le ministère du Travail a, quant à lui, publié un communiqué dans lequel il affirme que la mine de Soma a été contrôlée en mars et qu’aucune atteinte aux réglementations en vigueur n’a été relevée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :