Le tronc commun à l’école en débat

Publié: 7 mai 2014 par estellavaras dans A contre-courant
Tags:,
Stéphanie Bocart Publié le mardi 06 mai 2014 à 17h43 – Mis à jour le mercredi 07 mai 2014 à 12h41

 

Belgique

A l’approche du scrutin du 25 mai, les partis politiques ont ficelé leur programme et fixé leurs priorités. Parmi celles-ci, l’enseignement obligatoire touche directement au devenir des plus jeunes et revêt de nombreux enjeux, dont celui du continuum pédagogique entre les niveaux primaire et secondaire.

Sous la plume de Dominique Grootaers, chargée de cours à l’UCL, le Centre de recherche et d’information sociopolitiques (Crisp) vient de publier un nouveau « Courrier hebdomadaire » consacré au « Tronc commun dans l’enseignement secondaire » (1).

Quatre filières

Actuellement, en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), l’enseignement secondaire est organisé en quatre filières : transition générale, transition technique, qualification technique et qualification professionnelle.

Les deux premières années du secondaire (le 1er degré) sont « en principe communes à l’ensemble des élèves , souligne Mme Grootaers. Le choix de l’orientation vers l’une ou l’autre filière ne se pose que lorsque l’élève entre en 3e année, au seuil du 2e degré » . Néanmoins, force est de constater que « l’orientation vers les filières technique et professionnelle en 3e secondaire n’est majoritairement pas le fruit d’un choix positif posé par des élèves âgés de 14 ans, mais résulte le plus souvent d’un processus de relégation basé sur l’échec et le redoublement, qui concerne des élèves âgés de 15 ou 16 ans » .

Revalorisation des filières qualifiantes, lutte contre l’échec scolaire,… Les acteurs de l’enseignement avancent des pistes multiples pour vaincre les inégalités scolaires et sociales. Nombreux sont ceux qui proposent ainsi de réformer le tronc commun, « certains en le maintenant dans ses limites actuelles du 1er degré, d’autres en le prolongeant jusqu’à la 3e, voire à la 4e secondaire » .

Dans sa publication, Dominique Grootaers évoque la position des différents acteurs de l’enseignement; nous nous limiterons à relayer celle des partis politiques.

Parmi les défenseurs d’un aménagement du système actuel, soit le tronc commun qui s’étend de la 1ère primaire à la fin de la 2e secondaire, on retrouve le CDH, Ecolo, le MR et le FDF.

Le CDH défend ainsi « un 1er degré davantage commun, par le renforcement de la formation commune, et davantage ouvert aux différentes formes d’intelligences et d’expressions » .

Pour favoriser l’orientation positive, Ecolo prône « une approche orientante » dans le cadre « d’un véritable tronc commun » jusqu’à 14 ans, associée à une formation pluridisciplinaire et à la valorisation des filières qualifiantes et des métiers auxquels elles mènent.

Le MR, lui, préconise « un 1er degré restauré dans son rôle de degré d’observation et un retour aux trois filières à finalité spécifique (générale, technique et professionnelle) » .

Quant au FDF, il souhaite « remanier le 1er degré de manière plus souple et plus flexible avec un véritable continuum pédagogique en vue d’assurer une orientation pertinente à 14 ans » .

Seul le PS veut allonger le tronc commun

Par contre, seul le PS défend actuellement le projet d’un allongement du tronc commun « au moins jusqu’à une 3e secondaire (15 ou 16 ans) » , en lui donnant « une dimension polytechnique en y introduisant des cours de technique et de technologie pour tous les élèves » .

Mme Grootaers conclut : « C’est sans doute le fait qu’elle suscite des craintes tant du côté des enseignants que celui des parents qui explique que l’option pour le traitement pédagogique et collectif de la diversité des élèves (NdlR : l’allongement du tronc commun) soit relativement peu partagée à l’heure actuelle. De son côté, le choix pour le traitement psychosocial et l’accompagnement individualisé des parcours problématiques (NdlR : l’aménagement du système actuel), sous couvert d’orientation positive, apparaît inscrit dans l’air du temps et rallie dès lors plus facilement les suffrages de l’opinion publique. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s