Aux Phillippines, après le typhon, les détenus reviennent dans leur prison sans murs

Publié: 21 décembre 2013 par gandibleux dans Actualités, Monde
Tags:,

Le Monde.fr | 21.12.2013 à 10h50 | Par Marion Van Renterghem

« Yolanda » a, le 8 novembre, détruit les murs des cellules de la prison de Leyte près de Tacloban. Libres, les détenus sont allés voir si leur famille avait survécu avant de revenir, d’eux-mêmes, reconstruire leur prison, avec femmes et enfants.

Lors du passage du typhon, les prisonniers ont quitté la prison. Les murs étant souvent détruits, les gardiens ne leur ont opposé aucune résistance

Sur les 583 prisonniers, dont 7 femmes, qui ont quitté la prison lors du typon, 476 sont revenus, 107 sont restés dans la nature dont 15 jugés dangereux.

En revenant se laisser enfermer, les prisonniers ont demandé des faveurs que les gardiens ont eu du mal à leur refuser.

Un détenu a trouvé l’idee de tapisser ses barreaux de cartons de cigarettes

Face à l’ampleur des destructions dans la région, les gardiens de la prison ont offert le gite aux femmes et aux enfants des prisonniers qui avaient survécu

Depuis l’arrivée des familles, les grilles de la prison sont ouvertes. Bizarrement personne ne franchit les murs invisibles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s