Un ministre israélien propose l’annexion d’une partie de la Cisjordanie

Publié: 8 décembre 2013 par t66000 dans Actualités, Monde
Tags:, , , , ,

Un ministre israélien propose l’annexion d’une partie de la Cisjordanie

Source: BelgaNaftali Bennett, ministre de l’Economie © photo news.

Le ministre israélien de l’Economie Naftali Bennett a proposé dimanche d’annexer la partie de la Cisjordanie restée sous le contrôle militaire total israélien où vivent la majorité des colons.

© epa.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu © reuters.

« Je suis favorable à l’application de la souveraineté israélienne sur la zone où vivent 400.000 habitants (colons israéliens) et seulement 70.000 Arabes », a affirmé M. Bennett, le chef du Foyer juif, un parti religieux nationaliste à la radio publique. Le « Foyer juif » qui détient le portefeuille du ministère du Logement prône une accélération de la colonisation en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-est annexée.

M. Bennett a par ailleurs réaffirmé qu’Israël n’avait qu’un « demi-partenaire » pour la paix en la personne de Mahmoud Abbas, le président palestinien qui ne contrôle pas la bande de Gaza. « Tout cela (les négociations) c’est une plaisanterie, c’est comme si nous discutions de l’achat d’une voiture avec seulement la moitié des propriétaires », a affirmé M. Bennett à la radio publique.

Le ministre de la Défense Moshé Yaalon, dont les propos tenus samedi ont été diffusés par la radio, a lui aussi estimé qu’il « n’y a pas de partenaire du côté palestinien pour parvenir à une solution à deux Etats pour deux peuples ».

Vendredi soir, le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman avait pour sa part jugé peu probable que les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, relancées sous l’égide des Etats-Unis en juillet, se concrétisent dans les neuf mois impartis. « Aujourd’hui, la confiance entre les deux parties est proche de zéro », avait-il souligné.

Shimon Peres © reuters.

Shimon Peres prêt à rencontrer le président iranien
Le président israélien Shimon Peres s’est dit prêt dimanche à rencontrer le président iranien Hassan Rohani alors que les deux pays se considèrent comme des ennemis, a indiqué un communiqué officiel.

Interrogé lors d’un forum économique à Tel-Aviv sur une possible rencontre avec le président iranien, M. Peres a répondu: « Pourquoi pas? Je n’ai pas d’ennemis, ce ne n’est pas une question de personne, mais de politique. L’objectif est de transformer des ennemis en amis », a ajouté un communiqué du bureau du président israélien, qui ne dispose que de pouvoirs symboliques et protocolaires.

Selon les médias, M. Peres a également rappelé qu’il « fut un temps où nous ne rencontrions pas, par exemple, Yasser Arafat (leader historique palestinien). Mais à partir du moment ou Arafat a changé de politique, pourquoi ne pas le rencontrer? Nous sommes pour la paix ». « Nous devons concentrer tous nos efforts pour nous assurer que l’Iran ne devienne pas un danger nucléaire pour le reste du monde », a ajouté M. Peres, selon le communiqué.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a fait du programme nucléaire iranien sa principale priorité, considérant qu’il menace l’existence même d’Israël. Il a menacé à plusieurs reprises d’une intervention militaire contre les installations nucléaires de Téhéran.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s