« Urgence de santé publique » au Kenya

Publié: 24 novembre 2013 par t66000 dans Afrique, Monde
Tags:, ,

« Urgence de santé publique » au Kenya

Source: AFP© photo news.

Le gouvernement kényan a réclamé l’accélération d’une campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite, face à une épidémie qui se propage, déclarée « urgence de santé publique », selon un communiqué de la présidence kényane samedi.

Les autorités kényanes ont confirmé cette année la réapparition – pour la quatrième fois depuis 2006 – de la poliomyélite, considérée comme éradiquée au Kenya depuis 1984. Une dizaine de cas de cette maladie contagieuse et paralysante touchant principalement les enfants a été enregistrée depuis le début de l’année.

Une épidémie de poliomyélite se propage depuis plusieurs mois en Somalie, frontalière du Kenya et désormais pays de non-endémie le plus touché au monde, où l’insécurité chronique entrave la lutte pour la contenir. Plus de cent cas ont été confirmés depuis la mi-2013 en Somalie, la plus grave épidémie depuis 2007, date à laquelle la maladie y était considérée comme éradiquée.

« Le gouvernement a déclaré l’épidémie « Urgence de santé publique » et enjoint le ministère de la Santé d’accélérer la campagne de vaccination en cours et de s’assurer que la totalité du pays soit couverte », a indiqué la présidence kényane dans son communiqué. Cette campagne de vaccination, lancée en juillet, vise à immuniser plus de 15 millions d’enfants de moins de cinq ans.

Plus d’un demi-million de Somaliens sont réfugiés au Kenya, souvent dans des camps tentaculaires aux conditions d’hygiène déplorables. Le Kenya partage plus de 600 km de sa frontière orientale avec la Somalie.

La polio était jusqu’à l’an dernier considérée comme éradiquée à 99% par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), seuls 223 cas ayant été rapportés en 2012 contre 350.000 en 1988. En 2013, il ne reste plus que trois pays d?endémie (Afghanistan, Nigeria et Pakistan), alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988, selon l’OMS qui craint, faute d’éradication totale, un retour en force du virus d’ici à 10 ans. La maladie, qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans, est incurable. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible, et pour 5 à 10% des paralysés la mort par asphyxie, les muscles respiratoires cessant de fonctionner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s