Les étudiants anglais apprennent le français avec Stromae

Publié: 17 novembre 2013 par t66000 dans A contre-courant, Buzz
Tags:, , , , , ,

Les étudiants anglais apprennent le français avec Stromae

© afp.

Les étudiants de l’enseignement britannique semblent s’intéresser de nouveau à la langue française depuis la découverte du répertoire de notre Stromae national…

Autrefois glorifiée et admirée aux quatre coins du monde, la langue française perd aujourd’hui peu à peu de son prestige et de son rayonnement. Elle ne semble plus susciter outre mesure la curiosité des étudiants, lui préférant souvent les incontournables (anglais, espagnol) voire les « émergentes » (chinois, russe), généralement plus lucratives. Le phénomène n’est pas nouveau mais ne décourage pas pour autant les professeurs qui, francophones ou pas, tentent chaque jour de transmettre leur passion de la langue de Molière aux jeunes générations. Certains ont ainsi trouvé en la personne de Stromae l’antidote miraculeux pour réveiller l’intérêt assoupi des écoliers britanniques…

En effet, la réputation de notre phénomène national s’étend depuis longtemps au-delà des frontières du Royaume. Après Paris, le Bruxellois part à la conquête du monde anglo-saxon et semble déjà convaincre les professionnels de l’enseignement outre-Manche qui n’hésitent pas à l’inclure, avec beaucoup d’enthousiasme, dans le programme scolaire.

Stromae, électrochoc culturel?
Rencontre avec Helen Myers, professeur de français dans le comté de Surrey (« The Ashcombe School« ), francophile passionnée et membre de l’influente association nationale de promotion des langues étrangères The Association for Language Learning. Confessions d’un professeur comblé ou comment l’oeuvre de Stromae est devenue un outil pédagogique de premier choix, un véritable électrochoc culturel…

Comment avez-vous découvert Stromae?
J’ai sondé l’opinion de mes confrères, notamment sur Twitter, et Stromae revenait sans cesse parmi les suggestions susceptibles d’intéresser les élèves dans le cadre de leurs cours de français. J’ai consulté son site officiel, puis son répertoire et j’ai été rapidement conquise. Stromae n’est pas uniquement un artiste accompli et une ‘bête de scène’ mais il donne aussi le sentiment d’être quelqu’un de sincère, d’intéressant et d’extrêmement sympathique. J’ai été ravie d’apprendre qu’il allait également se produire chez nous à Londres en décembre, à la Scala, et j’ai évidemment immédiatement sauté sur l’occasion.

Qu’appréciez-vous chez lui?
Sa musique a quelque chose d’irrésistible, d’entraînant, d’entêtant. Ses textes brillent par leur clarté et regorgent de sens. J’apprécie plus particulièrement ‘Alors on danse’, ‘Formidable’ et ‘Papaoutai’.

Pourquoi l’intégrer dans le programme scolaire?
J’ai toujours adoré intégrer la musique à mes cours de langue, pour installer une atmosphère, pour initier les élèves à la culture francophone mais aussi pour leur permettre d’assimiler plus facilement le vocabulaire et la syntaxe dans une ambiance agréable et ludique. Tout le monde aime la musique! Le répertoire de Stromae parle aux adolescents: ses rythmes, ses mots, ses thèmes de prédilection interpellent les étudiants.

A quoi ressemble une leçon de français avec Stromae?
Je vais par exemple commencer par leur faire écouter une première fois le morceau, sans fournir les paroles, puis une deuxième fois en suivant le texte et leur demander de repérer quelques mots. Procéder ensuite à une vérification du vocabulaire, lire la traduction, regarder le clip vidéo avant de tenter quelques exercices d’expression orale pour travailler la prononciation.

Comment réagissent les élèves?
Les élèves ont généralement des goûts très variés et si le morceau divise l’opinion, les résultats déçoivent également. Or, Stromae a mis tout le monde d’accord! ‘Génial!’, ‘Super!’, ‘J’adore!’, ‘Trop bien!’: mes élèves sont aux anges. Personne ne se plaint de ces leçons…

Notez-vous des résultats concrets?
Stromae alimente leurs conversations en dehors des cours et ils l’écoutent aussi à la maison, d’après ce que me confient leurs parents. Leur prononciation s’améliore et ils retiennent même certaines phrases par coeur comme ‘Alors on danse’. Ils se souviennent du sens et parviennent à déceler les mots mémorisés dans d’autres contextes. Ils adorent aussi compléter les phrases que je leur suggère, ils chantent, etc. Un bémol toutefois: ils ne veulent plus écouter que lui! La dernière fois que j’ai eu recours à Gérard Lenorman, l’enthousiasme n’était pas au rendez-vous…

A part Stromae, qui leur présentez-vous?
J’aime utiliser certaines chansons pour illustrer un point précis de la langue française, sa grammaire, sa conjugaison, un sujet spécifique, etc. Parmi mes préférées, je citerais les suivantes.
– ‘Non, je ne regrette rien‘ d’Edith Piaf pour la récurrence des mots
– ‘Répondez-moi‘ de Francis Cabrel pour le vocabulaire et le thème humaniste
– ‘Si j’étais président’ de Gérard Lenorman pour l’usage du conditionnel et la culture française
– ‘Ca plane pour moi‘ de Plastic Bertrand
– ‘Amour t’es là‘ de Banda Magda
– ‘C’est ma terre‘ de Christophe Maé
– ‘Champs-Elysées‘ de Joe Dassin
– ‘L’amour à la française‘ des Fatals Picards, un choix purement ludique
– Bénabar, Bruel, Renaud, Yves Montand, Pink Martini (‘Je ne veux pas travailler’) etc.

Et une chanson des Flight of The Conchords ‘Foux du fafa’ pour leur second degré et pour débattre sur la perception du français à l’étranger.

Les langues en musique
« J’ai toujours envié les méthodes des professeurs d’anglais à l’étranger et l’intégration de la musique dans l’apprentissage de la langue. Ils ont la possibilité de puiser dans un répertoire que connaissent généralement leurs élèves. Par exemple, tout le monde connaît les Beatles. Ils peuvent dès lors chanter les paroles sur une mélodie familière. Ce serait formidable que mes élèves puissent aborder la chanson française de la même manière, en dehors des cours et développer cette curiosité, cette envie de découvrir le sens de ces mots. Je pense que Stromae possède la capacité d’éveiller cet intérêt chez les jeunes Anglais et partout ailleurs… En tant que professeur de français en Angleterre, je ne peux que l’en remercier! ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s