Le public autorisé à nommer des planètes

Publié: 19 août 2013 par t66000 dans A contre-courant, Monde
Tags:, , , , ,

Le public autorisé à nommer des planètes

© thinkstock.

L’Union Astronomique Internationale, qui régit la désignation des objets astronomiques, a adopté une nouvelle politique sur la façon dont les noms seront désormais accordés. Depuis sa création, il y a près de 100 ans, l’organisation suivait des règles strictes et optait généralement pour des noms de la mythologie grecque et romaine.

© reuters.
© ap.

Le public pourra donc suggérer des noms pour les planètes et lunes de notre système solaire. Les planètes situées en dehors de celui-ci, appelées exoplanètes, reçoivent quant à elles des noms composés de lettres et de chiffres.

A quoi doit-on ce changement de position? A Star Trek! L’acteur William Shatner, qui a interprété le rôle du capitaine James T Kirk, avait lancé l’idée de nommer l’une des deux nouvelles lunes de Pluton (les quatrième et cinquième)- récemment découvertes – d’après la planète Vulcain dans la célèbre série de science fiction, mais l’UAI avait refusé et opté pour Kerberos et Styx, ce qui avait provoqué un véritable tollé.

L’UAI a donc consenti à modifier ses règles d’attribution de noms et invite le public à participer activement à ce processus. « L’UAI soutient pleinement la participation du grand public, que ce soit directement ou par le biais de l’organisation d’un vote, dans la dénomination des satellites planétaires et des planètes récemment découvertes et de leurs étoiles ». « L’UAI ne considère pas bénéficier d’un monopole en la matière et n’importe qui peut en théorie participer au choix des noms attribués aux objets célestes ».

Il y a actuellement environ 800 planètes qui ont été découvertes en dehors de notre système solaire et il y a donc un besoin croissant de noms. Ces derniers devront être soumis à l’approbation de l’UIA et doivent comporter au moins 16 caractères, doivent éviter les noms composés, doivent être prononçables dans un maximum de langues et ne doivent pas porter offense. Les noms généralement attribués aux animaux de compagnie (Fido, Poupète…) sont également prohibés.

De même sont interdits les noms « à caractère commercial », à des fins politiques ou se référant à des « personnes, lieux ou événements en rapport avec toute activité politique ou militaire ». Ils rappellent aussi que les noms relevant d’oeuvres de fiction qui seront proposés ne doivent pas être soumis au régime des droits d’auteur. Auparavant, les objets célestes prenaient souvent le nom de leur découvreur ou de dieux grecs et romains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s