Turquie : le maire d’Istanbul prêt à amender le projet urbain à l’origine des manifestations

Publié: 8 juin 2013 par harakathalima dans Monde

Le maire d’Istanbul a déclaré qu’il était prêt à renoncer à certaines parties du projet d’aménagement de la place Taksim. C’est ce projet qui avait provoqué la colère de la rue. Le collectif des opposants au projet de réaménagement de la place a rejeté l’offre du maire.

Le maire d’Istanbul Kadir Topbas s’est dit prêt samedi à renoncer à certaines parties du projet d’aménagement de la place Taksim, à l’origine de la fronde qui vise depuis plus d’une semaine le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. «Nous ne pensons absolument pas à construire un centre commercial là-bas, ni un hôtel, ni des logements», a déclaré M. Topbas devant la presse, évoquant l’hypothèse d’un «musée municipal» ou encore d’un «centre d’exposition». «Nous allons discuter de tout ça avec les architectes», a-t-il ajouté.

Le maire a par contre confirmé l’intention des autorités de reconstruire à la place du parc Gezi l’ancienne caserne ottomane détruite dans les années 1940. «Le projet de reconstruction de cette caserne faisait partie de nos promesses électorales, le peuple nous a donné le droit de le faire», a expliqué M. Topbas. «Nous avons certainement des défauts mais nous pouvons résoudre tout ça par le dialogue», a-t-il assuré.

La liste des revendications n’a reçu aucune réponse

Lors d’une conférence de presse, le collectif des opposants au projet de réaménagement de la place a rejeté l’offre du maire. «Dès que Erdogan a annoncé ses plans pour rénover Taksim, nous avons porté l’affaire devant la justice. Ils ont continué sans attendre la décision de la justice», a déploré une de leur porte-parole, Mucella Yapici.

Un tribunal administratif d’Istanbul a suspendu le 31 mai le projet contesté de reconstruction de la caserne militaire. La liste de revendications remise par le collectif mercredi au vice-Premier ministre Bülent Arinç n’a pour l’heure reçu «aucune réponse», a ajouté Mme Yapici. Les opposants avaient notamment exigé le renvoi des responsables de la police de plusieurs grandes villes du pays, la libération des personnes interpellées et l’abandon du projet de réaménagement de Taksim.

Ce projet prévoit la destruction du parc Gezi et de ses 600 arbres, qui jouxte la place Taksim, pour y reconstruire une caserne militaire. Les autorités avaient évoqué l’hypothèse d’installer dans cette caserne un centre commercial ou des logements. L’intervention violente de la police au matin du 31 mai pour déloger des manifestants qui occupaient le parc a provoqué des affrontements qui se sont depuis transformés en un vaste mouvement de contestation dirigé contre le gouvernement islamo-conservateur, le plus sérieux depuis son arrivée au pouvoir en 2002.

Encore des milliers de personnes place Taksim

.Des milliers de personnes sont à nouveau descendues samedi dans les rues de Turquie malgré les appels répétés du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à l’arrêt immédiat de la contestation qui ébranle depuis neuf jours tout le pays. Il s’était d’ailleurs montré inflexible, estimant que le projet de réaménagement n’avait pas à être modifié.

Par ailleurs, l’Association turque des droits de l’Homme (IHD) et un groupe d’avocats ont dénoncé le recours abusif aux gaz lacrymogènes par la police, estimant qu’ils pouvaient être considérés comme des «armes chimiques» lorsque utilisés «à courte distance, en grandes quantités ou des espaces fermés».

Bibliographie: http://www.lesoir.be/258455/article/actualite/monde/2013-06-08/turquie-maire-d-istanbul-pret-amender-projet-urbain-l-origine-des-manifestations

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s